Illustration:

L'interview portrait de SAMBOYY

1604606170460_Illustration-sans-titre.jp
20201127_123915.jpg

Elles égayent nos journées durant cette période difficile grâce à leurs illustrations pleines d'humour, d'anecdotes et de leçons de vie. Partons à la découverte de six illustratrices à travers toute la France, leurs parcours, leurs univers, l'émergence d'idées dans la création de leurs dessins. Pour cette troisième interview portrait, prenons la direction de Lyon dans le Rhône à la rencontre de l'Illustratrice Samboyy.

Bonjour Sam pour ceux qui découvrent ton travail en lisant cette interview, en guise de présentation, qui se cache derrière le crayon de Samboyy ? 

 

Bonjour, je m'appelle Sam, j'ai 38 ans 3/4. J’ai ouvert mon premier blog il y a 14 ans maintenant, je partage mon quotidien en dessins et en humour.

 

Comment est née ta passion pour le dessin ? Tu dessines depuis longtemps ?

 

J'ai toujours aimé dessiner. Au collège, avec les cours d'arts plastiques, j'ai vraiment compris que c'était mon truc. J'ai fait des études dans le dessin, mais là ça m'a dégoutée et je me suis réorientée pour faire des études de gestion. Depuis 14 ans j'ai repris mes crayons, j'ai ouvert un blog, ça m'a plu de raconter ma vie avec humour.

 

Quel a été le déclic qui t’a poussé à devenir illustratrice ? 

 

J’ai pendant longtemps eu peur que la passion pour le dessin devienne une contrainte si ça devenait mon travail. C’est en devenant amie avec des illustratrices que j’ai eu envie de sauter le pas.

 

Comment définirais-tu ton univers artistique ? Es-tu influencée artistiquement ?

 

Je ne sais pas si j'ai un univers artistique,  j'essaie de faire simple pour dire le maximum, me concentrer sur les émotions et le message que j'ai envie de faire passer. Et je m'inspire de plein d'artistes mais Sarah Anderson est mon idole, Fabcaro pour son humour aussi... j'adore.

 

Comment définis-tu ton processus de création, es-tu plutôt une illustratrice qui dessine avec les idées du moment ou est-ce des idées pensées bien en amont ?

 

j'ai toujours 2 ou 3 idées dans un coin de ma tête que je tire de mon quotidien, il me suffit ensuite de les mettre en forme sur le moment. Donc c'est un mix des deux :)

 

Tu as pris le statut d’artiste auteur depuis octobre 2019, comment se déroule une journée type de travail ?

 

Je travaille à plein temps à côté dans le domaine de la gestion, mais en dehors de mes heures de travail "alimentaire" je dessine sans arrêt, donc entre midi et deux et le soir, souvent tard d'ailleurs. J'arrive à dessiner plusieurs heures par jour.

 

Pourquoi la tendance bleue sur tes dessins, est-elle reprise à travers tes illustrations ?

 

Quand j'ai commencé à dessiner sur mon blog je venais aussi de déménager à Lyon avec mon fils, les finances étaient hyper serrées, je ne pouvais pas me permettre de m'acheter des feutres de bonne qualité. Pour le crayonné et l'encrage, je prenais ce qui était disponible au boulot (comme je dessinais entre midi et deux déjà à l'époque) et ensuite je me suis acheté un feutre de qualité, j'ai pris du bleu parce que c'est ma couleur préférée et j'ai composé avec ces éléments. Et puis j'ai trouvé ça chouette. 

02-11-2020.jpg
IMG_20201013_212043_823.jpg

Tes dessins sur ton compte Instagram sont présentés de la façon d’un journal intime, notamment sur les anecdotes du quotidien c’est là où tu puises tes idées ?

Oui, entièrement ! J'ai toujours un coin de mon cerveau qui est un observateur de ce qui pourrait être drôle à raconter dans ce qui se passe dans ma vie. Ça me permet de prendre du recul sur ma vie et d'en tirer du positif. 

 

Tu as entamé depuis début septembre une série d’épisodes sur ta vie personnelle, d’autres illustrateurs aiment garder secret le volet intime. Dans le but de te rapprocher de ton public, as-tu puisé dans tes expériences passées pour la création de ces épisodes  ?

 

En septembre dernier j'ai fait un épuisement professionnel, ça n'allait pas du tout dans mon travail alimentaire, j'avais trop de demandes depuis 2 ans donc je me suis épuisée. J'ai craqué. Et comme à mon habitude, j'ai voulu revenir sur ce qui s'était passé pour comprendre, et en réfléchissant à mon parcours professionnel entier j'ai compris que je pouvais partager cette expérience pour me sentir moins seule et peut être que ça allait aider aussi d’autres personnes.

 

Quand on suit tes épisodes et autres illustrations, on ressent comme un exutoire psychologique qui apaise, qui dédramatise sur le ton de l’humour certaines difficultés de la vie que tu as pu rencontrer avec une belle part d’humanité. 

Le dessin a t’il été pour toi une véritable thérapie ?

 

Entièrement. Avant le dessin (et le blog) je me sentais terriblement seule dans mes problèmes du quotidien, je pensais que ça venait de moi et je voyais souvent tout en noir. Quand j’ai commencé le blog, j’ai vu que beaucoup se retrouvaient dans mes dessins, ça m’a aidée. Et j’ai adoré faire rire les gens.

Je suis timide et pouvoir atteindre les gens malgré ça, c’est un cadeau. J’ai l’impression d’avoir une grande famille.

 

Quel message souhaites-tu faire passer dans tes dessins auprès des nombreuses personnes qui te suivent ou ceux qui te découvrent à travers cette interview ?

 

Le message principal serait qu'on n'est pas seul, jamais. Et que l'humour est un lien entre les personnes, ça aide à prendre de la hauteur. 

 

On se pose souvent la question sur le ressenti personnel des artistes lorsqu’ils créent, quelles sont chez toi, les sensations que tu ressens quand tu dessines ?

 

Le dessin m'apaise énormément, l'impression d'être à ma place. Il peut se passer quoi que ce soit autour de moi, je suis dans mon dessin.

 

T’arrives-t-il d’être en panne d’inspiration ? Si oui, comment parviens-tu à y remédier ?

 

Comme je m'inspire de mon quotidien, je suis rarement en panne. Parfois je dois faire des pauses pour me renouveler, ne pas tomber dans la facilité ou le pathos. Le plus dur au bout de 14 ans à raconter sa vie c’est de se renouveler ce qui n'est pas simple.

1604581917538_23-Oct.jpg
29-Oct.jpg

Aimerais-tu aborder d’autres thèmes par la suite ? Si oui lesquels ?

 

Je vais aborder de nouveaux thèmes mais ça ne sera pas léger comme le sont beaucoup de mes posts, je compte parler de ma famille et mon enfance avec le thème de l’inceste et aussi de la maternité avec le thème de la stérilité. Ce sont des thèmes que je connais, j’espère les aborder avec simplicité et sincérité pour aider les personnes qui se sentent seules sur ces sujets.

 

Quels liens entretiens-tu avec ton public ? Tu échanges souvent avec eux ?

 

J’adore discuter avec les gens, surtout en MP ou commentaires, il y a énormément de bienveillance. J’essaie d’être le plus proche possible, même à distance, c’est la tendance actuelle de toute façon, c’est important de se serrer les coudes ! 

 

Quelles sont tes actualités et projets en cours (Collaborations, sortie d’un livre) ? 

 

Il y a en ce moment une belle collaboration à laquelle j’ai participé, c’est un cahier de coloriage pour l’association @parents_et_féministes en vente en ce moment sur kisskissbankbank. 

Je continue sur instagram les épisodes de Ma vie, mon job. J’en suis à l’épisode 20, je pense qu’il y en aura environ 40. Qui sait si ça ne finira pas en bd ? Et j’ai vraiment (vraiment) envie de sortir 2 BD sur les thèmes citées plus haut et aussi illustrer des livres d’enfant.

 

Pour finir Sam, quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui débuterait dans le monde de l’illustration ?

 

Mon conseil serait de se greffer un crayon à la main et de dessiner le plus possible ! Et de s’entourer de belles personnes, ça a été ma grande chance, je fais partie d’un groupe d’illustrateurs, on s’entraide beaucoup, on se motive, c’est génial !

 

Merci Sam !

Arnault pour Destination-Live.com - Décembre 2020

 

Retrouvez les illustrations de Samboyy en vous abonnant ici:

Facebook: www.facebook.com/samboyy.blog

Instagram: www.instagram.com/samboyy_

Collaboration: samboyy@free.fr

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram