L'interview de la semaine: ESKELINA

Eskelina, ton troisième album "le sentiment est bleu" est sorti début mars mais pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu me dire qui tu es ? 

Je suis chanteuse guitariste auteure et compositrice. J’ai grandi en Suède dans un petit village au bord de la mer Baltique. A 22 ans, j’ai quitté mon pays pour la France. Par envie de changer de vie, par envie d’aventures et pour apprendre à parler le français. Cela fait maintenant 15 ans que je vis en France. Il y a bientôt 10 ans, nous avons monté un projet musical et un petit label avec 4 amis collègues, « Le sentiment est bleu » est le troisième album fruit de notre collaboration ! 

Tu as quitté la Suède très jeune pour poser tes valises à Sarlat où tu as rencontré de nombreux artistes de la rue. Comment s'est passée cette période ? 

C’était une période pleine de rencontres, pleine de musique mais aussi un grand moment de recherche de soi, de repères et de but. J’ai appris énormément de choses sur la vie, sur mon nouveau pays et sur moi-même et c’est aussi ici que j’ai rencontré des personnes qui m’ont ensuite permis de vivre de ma musique. 

Sur le chemin, tu as rencontré Christophe Bastien et Florent Vintinger et depuis vous ne vous êtes plus quittés. Peux-tu m'en dire un peu plus sur votre rencontre ? 

En 2008, une amie m’a emmené voir un concert de Debout sur le Zinc. Elle m’a convaincue d’emmener des disques avec ma musique pour les donner aux membres du groupe, chose que j’ai fait. 4 ans plus tard, Christophe m’a contacté en me proposant de m’écrire des chansons. J’ai accepté sans hésiter. Mais il m’envoyait que des chansons qui parlaient d’amour malheureux. 

Je lui ai demandé si on pouvait parler d’autres choses et c’est là qu’il a eu l’idée de contacter Florent Vintrigner.  Ils se connaissaient depuis l’adolescence avec Florent et cela faisait longtemps qu’ils cherchaient une occasion de travailler ensemble. Florent a tout suite accepté ! Au début, les garçons voulaient m’envoyer des chansons et me laisser me débrouiller avec, mais j’ai insisté pour qu’on se voit au moins une fois. J’ai fini par réussir à les convaincre. On s’est donné rendez-vous chez Florent pour trois jours d’écriture. 

Le courant est tellement bien passé que seulement quelques mois plus tard, nous avons décidé de faire un album et de monter un petit label ensemble… et nous voilà à notre troisième sortie d’album ! 

Vous avez sorti deux albums qui semblent etre une fraction de vie, avec des histoires réelles, des coups de gueules, des désillusions mais aussi des moments plus légers. Tu racontes, ils écrivent et composent ? 

C’est exactement ça ! J'ai souvent eu l’impression que Florent faisait des photos avec des mots. Il écoute mes histoires et il les ressort en format chanson sur les mélodies de Christophe. Sur le dernier album, c’est un peu diffèrent. J’ai participé à la composition et maintenant Florent me connait tellement bien qu’il n’a presque plus besoin de mes histoires. On passe du temps ensemble avec une guitare, ça part d’un mot ou d’un sentiment et c’est parti !

 

Pour le 3ème album "Le sentiment est bleu", toujours  le même trio mais aussi 2 nouveaux venus rencontrés au hasard des voyages Nans Vincent et Diego Gernals. Comment avez-vous travaillé ? 

Avec Nans, on s’est rencontré sur l’Ile d’Oléron. Il était là pour donner un concert, moi j’y étais en vacances. C’est en discutant que l’idée d’une chanson est née. Il m’a envoyé un texte magnifique quelques semaines plus tard. Je l’ai mis en musique et voilà qu’une nouvelle collaboration est une nouvelle amitié s’est créée. Finalement, il a fait les paroles pour encore une chanson dont Christophe a fait la musique et nous avons également écrit une chanson ensemble avec Florent. 

Avec Diego, on s’est rencontré lors des rencontres d’Astaffort en 2018. Cela a été un moment fort et notre rencontre a donné jour à une chanson à laquelle je suis particulièrement attachée car elle parle de mon village et de mon enfance en Suède. 

 

Cet album me semble plus rock que les précédents, un nouveau tournant musical? 

Oui ! Et une libération ! Cela en grande partie grace à Sébastien Collinet. Le réalisateur et l’arrangeur de l’album. Je rêvais depuis longtemps de cette envolée ! 

 

Comme tous les artistes je suppose, tu aimes faire découvrir tes chansons sur scène au public. Comment vis-tu cette période incertaine? 

Je le vis plutôt bien. C’est du temps qui nous est donné. Alors j’en profite. Pour composer, me balader et prendre du recul. 

 

Comment gardes-tu le lien avec ton public? 

Par les réseaux sociaux et j’espère à travers l’album qu’on vient de sortir. 

Tu viens de participer à  "Les beaux jeudis D'Astaffort" lancé par Francis Cabrel, peux-tu me raconter cette aventure ? 

 

C’est un beau projet proposé par Voix du sud et Francis Cabrel ou ils proposent un temps et un endroit d’expression pour des artistes qui ont participé aux rencontres ou aux ateliers d’écriture d’Astaffort. Je suis très heureuse d’y avoir participé. Cela nous a donné la possibilité de montrer un bout de notre spectacle que nous avons monté en 2020 mais que nous n’avons pas eu beaucoup l’occasion de jouer. 

 

As-tu découvert des artistes ? 

Non, pas vraiment à cette occasion là. 

Pour en revenir à l'album, le premier clip sorti "Sur la route" est frais, donne envie de chanter et danser. Est ce que cette chanson annonce la couleur musicale de l'album? 

Oui, je pense. Et c’est pour moi le titre qui fait la synthèse de toutes les autres chansons. Elle parle du fait que la lumière et l’obscurité sont indissociables et que nous avons besoin aussi des moments durs de la vie. Que tout cela est un équilibre et que mieux on l’accepte, mieux on vivra tous les moments que la vie nous propose.  

Pourquoi ce titre "Le sentiment est bleu" ? 

Le printemps dernier, j’ai écrit une chanson en suédois qui porte ce nom. Je me baladais dans les champs autour de chez moi, la tête dans la liberté du ciel bleu mais avec dans le même temps une forme de nostalgie bleue dans le coeur. La chanson mais aussi la phrase, évoquent pour moi les émotions et les éléments de cet album…

 L 'album...Le clip...Les beaux jeudis d'Astaffort ...Quels sont tes projets maintenant ? 

Faire des beaux clips qui accompagnent les chansons. Composer. Terminer l’enregistrement d’un album en Suédois qui est dans les tuyaux et continuer à me préparer car quand on pourra à nouveau monter sur scène, ça va envoyer !!!! 

Merci Eskelina un plaisir de découvrir ton univers ! 

Nathalie pour Destination-Live.com - Mars 2021

Retrouvez toutes les infos d'ESKELINA:

- Site internet: www.eskelina.com

- Facebook: ESKELINA

- Instagram: ESKELINA

- Youtube: ESKELINA

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

© Destination-live.com

20