Illustration: L'interview portrait

de Petite Bohème

Elles égayent nos journées durant cette période difficile grâce à leurs illustrations pleines d'humour, d'anecdotes et de leçons de vie. Partons à la découverte de six illustratrices à travers toute la France, leurs parcours, leurs univers, l'émergence d'idées dans la création de leurs dessins. Pour cette seconde interview portrait, prenons la direction de Reims dans la Marne à la rencontre de l'Illustratrice Petite Bohème.

Comment est née ta passion pour le dessin ?

Je suis passionnée depuis toujours, depuis que je sais me servir d’un crayon, d’un pinceau.

 

Quel a été le déclic qui t’a poussé à devenir illustratrice ? 

Je suis graphiste free-lance depuis un petit moment, j’étais frustrée dans ce métier qui n’était plus assez créatif à mon goût. J’avais besoin de retrouver ma liberté d’expression, il y a 5 ans j’ai décidé de me remettre à dessiner, j’ai été naturellement attirée par l’illustration érotique. J’ai commencé à poster quelques dessins sur internet et le succès a été immédiat, je ne m’y attendais pas. Je dessinais uniquement pour dépoussiérer mon quotidien. A présent, c’est mon activité principale.

 

Comment définirais-tu ton univers artistique ?

J’essaie de transposer mon hypersensibilité à travers un dessin minimaliste, sans détour, sans décor, accompagné parfois de quelques mots.

Je représente mes états d'âme, mes questionnements, mes revendications en représentant toutes sortes de femmes.

 

Es-tu influencée artistiquement ?

 

Je pense avoir trouvé mon propre style mais évidemment je suis influencée par tout ce qui m'entoure. 

La musique a une place centrale dans ma vie et je m’en inspire aussi énormément.

 

As-tu un processus de création et de travail définis quand tu dessines ou est-ce suivant ton humeur du moment ? 

L’idée vient avec les mots, une phrase, une punchline, je tiens un carnet où je note tout ça c’est mon point de départ et ensuite je les interprète par le dessin.  Quand je dessine pour un livre, tout est très cadré, organisation militaire, on ne déconne pas avec les dates de rendu…  Quand je crée pour moi et bien je me laisse traverser par le souffle créatif.

 

On va parler de tes illustrations, on sent une réelle fascination chez toi pour sublimer des femmes et parfois les hommes, quelque soit la morphologie à travers tes dessins, pourquoi tu t’es orientée vers ce thème ?

Je suis arrivée personnellement à saturation des injonctions qu’on se prend en permanence dans la gueule. Il est grand temps de pouvoir s'en libérer. Il faut donc casser les codes en représentant par exemple toutes sortes de morphologie. Car tout le monde doit trouver sa place sans discrimination. 

 

On sent un engagement sur l’actualité portée par et pour les femmes, je pense à ton dessin sur Lola, victime au Bataclan en 2015, à la sensibilisation du cancer du sein, la liberté de la Femme ou encore la prévention de la lutte contre l’homophobie, penses-tu que « l’illustration engagée » est le nouveau remède pour faire bouger les mentalités ? 

Oui, les images ont un grand pouvoir, je pense immédiatement aux caricatures de Charlie. Notre société n’est qu’image sur les réseaux sociaux les personnes font passer leurs idées, leurs émotions à travers des photos, des dessins.  L’illustration « consciente » a donc pris une grande place et peut vraiment faire progresser des sujets importants. Ça me fait penser aux collages féministes dans les rues, c’est tellement puissant !

D’ailleurs, quel message souhaites-tu passer à travers tes illustrations ? 

Un message d’ouverture d’esprit en ce qui concerne la sexualité et j’invoque le respect et l’amour des femmes qui sont encore si mal considérées…

 

Petite Bohème, ce sont aussi de jolis dessins érotiques et sexy, comment décrirais-tu les femmes que tu dessines ?  On sent des femmes ancrées dans leur temps, parfaitement assumées et libérées sexuellement...

 

Oui ça fait partie d'une autre facette de la femme que j'aime explorer, la sexualité est un sujet qui me passionne. Je ne me considère pas comme une spécialiste car mes idées progressent, mes tabous tombent. Je réalise que plus j'avance sur ce terrain plus je me détache de mon statut de femme, c’est très enrichissant d’aller plus loin et peut-être une réelle source d’épanouissement.

 

Quelles émotions recherches-tu à faire passer à travers ton public lorsque tu crayonnes tes dessins érotiques et sexy ?

Je veux évidemment provoquer un trouble chez le spectateur pour mes dessins sexy. Pour ce qui est de mes dessins «à messages » évidemment j’espère arriver à sensibiliser les gens sur les thèmes que j’aborde.

 

On parle souvent de la liberté d’expression, mais on parle moins de la censure dont certains dessins ne passent pas sur certains réseaux sociaux. Comment gères-tu cette censure un peu oppressante, qui peut être un frein à ta créativité et à la délicate frontière entre le curseur aléatoire de la censure et le « diffusable » ?

J’en ai fait un jeu, un exercice de style où je dois approcher au plus près de cette censure. Mais je ne m’empêche pas de dessiner des dessins plus porn dans les livres que j’illustre par exemple.  J’ai crée un compte @partie_fine où je balance des dessins sans censure, pour ne pas perdre mon compte principal. Je trouve des feintes…

 

On se pose souvent la question sur le ressenti personnel des artistes lorsqu’ils créent, quelles sont chez toi, les sensations que tu ressens quand tu dessines ?

Alors je dessine systématiquement avec mon casque, de la musique, je rentre dans ma bulle, je n’ai plus de notions de temps, je vis un moment de plénitude c’est vraiment addictif comme sensation. J’ai une vie de bohème depuis 5 ans car je crée non stop, à n’importe quelle heure, j’en oublie les jours de la semaine, je me sens très libre, j’ai beaucoup de chance.

 

T’arrives-t-il d’être en panne d’inspiration ? Si oui, comment parviens-tu à y remédier ?

Non je n’ai jamais de panne d’inspiration, c’est l’inverse je manque de temps pour faire tous les dessins que j’ai dans la tête et c’est aussi pour ça que je n’ai pas réussi à te rendre l’interview dans les temps :)

 

Si tu devais faire un Top 3 de tes illustrations préférées ? 

Pour que ne durent que les moments doux, je vais dire en premier « love me tender »pour Sexy Bohème , ensuite « Muse » et un récent « Lockdown Remedy » pour Petite Bohème.

En plus de Petite Bohème, tu es aussi sur d’autres projets artistiques sur Instagram, peux-tu nous parler de @collage_boheme

(Pin up Art) et de @girl_gang_gallery visible sur Instagram ?

Alors j’ai une passion pour les collages/montages et les photos de playmates et de pinup. Je les mixe avec des panoramas en jouant avec les échelles, on se retrouve avec des géantes, j’appelle ça le ‘Gulliv’art’ en référence au livre « Les voyages de Gulliver ». La beauté des femmes est si puissante ! Avec @girlg_gang_gallery je regroupe le travail d’artistes féminines (que j’aime forcément) car elles sont les grandes oubliées de l’histoire de l’art… j’en suis à 400 artistes différentes représentées, une goutte d’eau dans la mer…

On va parler projets futurs, tu as déjà collaboré sur deux ouvrages « Kamasutra » de Lucile Bellan et « Kama Sutra Lesbien » de Maryssa Rachel, envisages-tu de créer une version « papier » de tes illustrations en ton nom ?

Oui j’aimerais beaucoup si un éditeur passe par là ;-)

Il faut aussi que je monte ma galerie pour éditer des tirages mais je n’arrive pas à me dégager du temps pour le faire… je songe à déléguer ce projet.

 

Quels sont tes prochains objectifs, futures collaborations ? 

Alors j’ai terminé l’illustration d’un recueil de nouvelles érotiques qui devrait paraître à la fin de l’année et je commence l’illustration d’un nouveau livre pour Mai 2021 avec Lucile Bellan, on ne se quitte plus !

 

Pour finir Pauline, quel message aimerais-tu dire à tous tes abonnés qui te suivent sur les réseaux sociaux ?

J’en profite simplement pour les remercier de me suivre, c’est grâce à eux que je vis de ma passion, ça n’a pas de prix !

 

Merci Pauline !

Arnault pour Destination-Live.com - Novembre 2020

 

Retrouvez les illustrations de Petite Bohème en vous abonnant ici:

Petite Bohème:

Facebook: www.facebook.com/petiteboheme

Instagram: www.instagram.com/petite_boheme

Sexy Bohème:

Facebook: www.facebook.com/sexyboheme

Instagram: www.instagram.com/sexy_boheme et  www.instagram.com/partie_fine (Contenu explicite)

Collage Bohème:

Instagram: www.instagram.com/collages_boheme

Collaboration: pauline@petiteboheme.com

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

© Destination-live.com