L'interview: Lulu Gainsbourg 

Lulu Gainsbourg a sorti son nouvel album T'es qui là ? en février dernier. Il nous donne rendez-vous cet automne et cet hiver avec une série de concerts au Café de la Danse. Lulu s'y produira un lundi par mois, d'octobre à mars, pour nous faire découvrir en live ses nouvelles chansons et peut-être quelques unes de son père qu'il a aimé reprendre sur son premier album From Gainsbourg To Lulu.

 

Le 26 novembre, 17 décembre, 21 janvier, 18 février, 25 mars seront l’occasion de découvrir, sur scène, un artiste sensible, aux multiples talents, qui embarque son public dans un voyage planant empreint de poésie. Si Lulu a hérité quelque chose de son père Serge, c'est son rapport à la beauté du son, un désir de communiquer à travers la création, d'être comme il le dit : « Le reflet d'une partition ». Une interview destination-Live à découvrir ci-dessous...

Merci Lulu de répondre à nos questions. Je ne dévoile pas un secret si je dis que tu viens d’une famille d’artistes , mais quand as tu eu le déclic de te lancer dans la musique ?

 

Lors de mes études au prestigieux Berklee of music à Boston, j’ai eu ce déclic !

Ton troisième album « t’es qui là? a été écrit par Lilou , « ton amoureuse « , comment s’est déroulée cette aventure ?

 

C’était très simple de travailler avec Lilou, on s’est amusé à faire cet album !

 

Sur cet album il y a des chansons rythmées , des balades mais aussi des chansons qui semblent plus personnelles notamment un bel hommage à Bambou ta mère. On dirait qu’ entre Lilou et toi c’est l’osmose parfaite ou je me trompe ?

Alors Mère-ci n’est pas un hommage à ma mère mais une chanson dédiée à toutes les mamans ! La chanson écrite pour ma mère s’appelle Moushka, qui figure sur l’album Lady Luck.

 

Ton second album était en Anglais , celui-là en Français , préfères tu chanter dans la langue de Shakespeare ou de Molière ?

 

Le français est ma langue natale, mais j’aime beaucoup l’anglais...

 

Certains artistes disent que le Français est une langue littéraire alors que l’Anglais est une langue musicale, partages tu cet avis ?

 

La langue française est connue pour son côté littéraire, voir même poétique. En anglais la poésie est moins évidente.

 

Sur scène, tu sembles un peu timide mais on voit vraiment que tu prends du plaisir à jouer avec tes musiciens et à partager avec le public. avec qui tu crées un lien. Cette rencontre est importante pour toi ?

 

Il faut prendre du plaisir, j’essaie au mieux de faire passer un bon moment aux gens qui viennent me voir, et je suis heureux de partager mon travail avec eux.

 

Je suppose que l’on te compare souvent à ton père et à ta soeur mais petit à petit tu te fais un prénom , est-il difficile d’être reconnu en tant que Lulu ?

 

C’est pas simple, mais j’avance dans ce sens. 

 

J’ai un faible pour la chanson « Lucien » je la trouve bourrée d’humour mais est -ce vraiment difficile d’avoir ce prénom à ton âge ?

 

C’est pas facile de s’appeler Lucien, d’où ma préférence qu’on m’appelle Lulu ! Mais ça reste mon prénom et comme dit dans la chanson, c’est le prénom de mon père et j’en suis fier.

Bon on arrive bientôt à la fin de l’année , que puis-je te souhaiter Lulu ?

 

Du bonheur et de l’amour!

 

Nathalie pour Destination-Live.com - Novembre 2018

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

© Destination-live.com